Choix des sites AADL 2 – Ouverture de la plateforme à partir 7 décembre

Très bonne nouvelle pour des milliers de souscripteurs et leurs familles. L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement procédera à partir de demain 7 décembre,  à l’ouverture de sa plateforme Internet pour le choi…

Advertisements

Très bonne nouvelle pour des milliers de souscripteurs et leurs familles. L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement procédera à partir de demain 7 décembre,  à l’ouverture de 



sa plateforme Internet pour le choix des sites de logements au profit des souscripteurs du programme AADL-2.

L’opération de choix des sites concerne quelque 78.000 souscripteurs  pour  34 wilayas du pays, dont 18.000 qui pourront choisir  leur site de logements à Alger.
Pour les sites concernés, il s’agit notamment d’Alger-Est, Jijel, Oran, Constantine, Batna, Sidi Bel Abbès, Annaba, Tiaret, Naâma, Mostaganem, Boumerdès, Skikda, Chlef, Tipasa, Bejaïa, Blida, Mila, Bouira, Laghouat, Djelfa, Médéa, Sétif, El-Bayadh, ainsi que cinq wilayas du Sud qui connaissent une importante augmentation démographique.
Les souscripteurs concernés par cette opération sont appelés en parallèle à payer la 2e tranche du prix global du logement. Cependant, l’attribution du logement, quelle qu’en soit la région, ne pourra se faire qu’après le paiement de la totalité des quatre tranches.
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, M. Abdelwahid Temmar, avait indiqué avoir donné des instructions pour la modernisation de la gestion administrative, pour la réduction des déplacements des citoyens aux bureaux de l’Agence à travers la mise en place «d’opérations administratives à distance», à partir de 2018.
Cet outil permettra, selon lui, de faciliter les procédures administratives au profit des souscripteurs et d’avoir une meilleure maîtrise des processus de traitement et d’examen des dossiers. 
En effet, le traitement à distance consiste à ouvrir une fenêtre sur le site électronique de l’AADL, permettant au souscripteur d’accéder, via son nom d’utilisateur et son mot de passe, à la base de données relative à son dossier et suivre le taux d’avancement du projet abritant son logement.
La mesure permettra en outre de contacter le souscripteur à l’effet de compléter son dossier, le déposer auprès de la commission des recours et autres bureaux et d’introduire des demandes de désistement ainsi que tout document y afférant, précise le ministre. Les souscripteurs seront informés de tous les renseignements relatifs au programme, notamment le choix des sites, la remise des décisions de préaffectation et la remise des clés.
Il y a lieu de souligner que pas moins de 129.000 souscripteurs sont inscrits à l’AADL2, dont 40.000 à Alger, ayant  déjà choisi leur site par internet depuis le début de l’opération de choix des sites, lancée en décembre 2016, et qui ont procédé au paiement de la deuxième tranche.
Le programme AADL2 (lancé il y a de celà 4 ans) concerne théoriquement 450.000 souscripteurs. Ils ont tous payé une première tranche équivalente à 210.000 DA pour les F3 et 270.000 pour les F4.
Il faut dire que les éléments de calcul du coût de construction et du prix de logement destiné à la location-vente (AADL) ont été fixés par un arrêté interministériel publié dans le Journal officiel n°55. Selon ce texte réglementaire, daté de juin 2017, le coût de réalisation du logement destiné à la location-vente est fixé à raison de 50.000 DA le mètre carré du logement et de 589.000 DA par logement pour les voiries et réseaux divers (VRD). En outre, le logement destiné à la location-vente bénéficie d’un abattement de 100% sur le prix de cession du terrain relevant du domaine privé de l’Etat. Il bénéficie également de l’aide frontale de l’Etat fixée à 700.000 DA au profit de chaque bénéficiaire d’un logement.
Il y a lieu de souligner que le ministre de l’Habitat,  M. Abdelwahid Temmar, a assuré  qu’une fois  que les pouvoirs publics auront fini de  remettre tous les logements aux souscripteurs des programmes AADL 1 et 2, « le programme du Président de la République  sera poursuivi jusqu’au dernier logement, et aucun projet, de quelque formule que ce soit, ne sera annulé ».
En effet, il a spécifié que le financement ne pose plus de problème, ajoutant que
« 120.000 unités de la formule location-vente ont été inscrites dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018, tandis que le reste sera enregistré au titre du projet de loi de finances pour  2019 », marquant ainsi la fin de l’enregistrement financier de tous les projets AADL.


aadl site  
Advertisements

more recommended stories